Focus Enseignant-chercheur : recrutement de M. Thibaud Mulier au sein de l'UFR DSP

Publié le 3 novembre 2019 Mis à jour le 21 novembre 2019
Date(s)

 

Docteur en droit public de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Thibaud Mulier a été recruté en qualité de Maître de conférences à l’Université de Paris Nanterre.
 
Convaincu par l’importance de réinvestir la matière constitutionnelle dans un champ d’étude, les relations extérieures de l’État, délaissé par la doctrine interniste, il a consacré ses années de doctorat à l’analyse du rôle de l’État et à celle de la répartition des compétences et des pouvoirs entre les organes constitutionnels habilités en matières militaire et diplomatique. Sa thèse, intitulée « Les relations extérieures de l’État en droit constitutionnel français », contribue à vérifier, discuter, parfois infirmer, des caractères liés à la matière souvent présentés comme évidents, presque naturels. Ainsi, au prisme du droit constitutionnel français, ponctuellement éclairé par des systèmes étrangers, il a été question de vérifier si seul l’Etat peut avoir des rapports diplomatiques et militaires avec les unités politiques extérieures ; de déterminer sa spécificité du point de vue de la théorie générale de l’État ; de discuter du monopole du pouvoir exécutif en la matière et son supposé héritage monarchique en France ; et, enfin, d’adopter une position critique sur la puissance du chef de l’État par rapport aux organes de contrôle sous la Ve République et au regard des exigences démocratiques. Soutenue en juillet 2018, sa thèse a reçu le Prix Delmas Marty-ISJPS et paraîtra, début 2020, dans la collection « Bibliothèque des thèses » aux éditions Mare & Martin.
 
Affecté à l’UFR Droit et science politique (DSP), ses enseignements sont donnés autant en droit public interne qu’en droit international public avec, pour cette année 2019-2010, le droit des finances publiques (L2), le droit international public (L3), le droit international économique (M1) et le droit de l’Union européenne (Prépa M2 ENM/ENSP).
 
Rattaché à titre principal au Centre de Théorie et Analyse du droit (CTAD - UMR 7074), il est également associé, en raison de son profil généraliste, au Centre de recherche sur le droit public (CRDP - EA 381) et au Centre de droit international de Nanterre (CEDIN - EA 382). Ses projets de recherche portent essentiellement, en droit constitutionnel et théorie générale de l’Etat, sur les institutions mais aussi la démocratie, la souveraineté et les fonctions de l’État ; en droit administratif, sur le principe de légalité et les actes de gouvernement ; en droit international public, sur l’État et les organisations internationales en matière diplomatique et militaire ; en finances publiques, sur les finances de la défense. Au cours de l’année à venir, il va organiser un colloque sur les exportations des matériels de guerre, d’armes et de munitions selon des approches en droit interne et en droit international public.

Mis à jour le 21 novembre 2019