Témoignages d'étudiants partis en mobilité

Belgique


Pierre-Wandrille A., L3 Droit, une année à l'Université de Liège (2017/2018)
"Dans l'ensemble mon séjour s'est très bien passé, l'équipe encadrant les ERASMUS de l'Université de Liège nous ont bien pris en charge et nous ont aidé à remplir toutes les formalités adminsitratives ; de plus la communication avec Nanterre pour avoir des informations était rapide et efficace."
"L'hébergement était parfait, à la fois pour trouver l'hébergement puisque l'université nous en proposait, de plus pour faire toutes les démarches administratives et obligatoires, là encore un service était spécialement dédié pour nous aider."

Canada


Philippe B., L3 Droit, 1er semestre à l'Université de Laval (2017/2018)
"Je ne saurais que trop recommander une mobilité à l'étranger à l'Université de Laval à Québec. Le cadre est vraiment agréable, la vie est géniale, la ville est très sympathique et l'université est d'une grande qualité. Mon seul regret étant de ne pas être resté plus longtemps. Une expérience incroyable dans une vie."

Espagne


Héloise J., L3 Droit, une année à Universidad Pontifica Comillas de Madrid (2017/2018)
"Cette expérience a été enrechissante à tout point de vue. Au niveau linguistique j'ai pu considérablement progesser en anglais et en espagnol. Le fait de se retrouver entouré d'étudiants étrangers est aussi une opportunité d'apprendre beaucoup sur les différentes cultures du monde entier."
"L'université prévoit deux jours d'accueil pour les étudiants étrangers. Le premier jour nous avons eu une conférence pour nous expliquer les règles de l'université mais également les lois en vigeur en Espagne. La suite a été organisé par une association d'élèves espagnols qui nous a fait visiter l'université et organiser pendant une semaine des activités/sorties pour qu'on puisse tous se rencontrer tout en découvrant la ville."
"Les professeurs prennent toujours en compte le fait qu'on soit des étudiants étrangers pour nous expliquer personnellement quelque chose que  nous n'avons pas vu en France ou qui est spécifique à l'Espagne. (...) Les élèves délégués sont toujours disponibles en cas de difficulté à suivre les cours ou pour nous transmettre toutes informations."
"(...), les enseignats sont des professionnels travaillant dans de grandes entreprises. De plus, ils organisent des conférences pour illustrer les cours dans certaines matières. Cependant l'apprentissage des cours reste très différent de celui reçu en France ; les cours sont basés sur la participation des élèves, des discussions, débats."
"C'est une opportunité à ne pas rater. Partir vivre à l'étranger et intégrer une nouvelle université, suivre des cours dans une langue qui n'est pas la notre est enreichissant tant du point de vue éducatif que personnel. Une mobilité assure un progrès linguistique et permet de rencontrer des étudiants du monde entier apportant une ouverture d'esprit sur le monde. De plus, un échange rend très indépendant puisqu'il faut apprendre à gérer diverses situations seul, s'adapter et s'intégrer à la vie dans un autre pays."

Irlande


Stéphanie T., M1 Droit international, une année à l'université de Cork (2017/2018)
"Je considère que mon année à l'étranger a été plutôt positive dans le sens où j'ai découvert de nouveaux modes de travail étant donné que j'ai été confronté à une nouvelle façon de penser les cours. Bien entendu, j'ai amélioré mes compétences linguistiques et appris à embrasser une toute nouvelle culture".

Agathe M., L3 Droit, 1er semestre à University College Dublin (2017/2018)
"Mon expérience à l'étranger a été très positive : j'ai beaucoup amélioré mes compétences orales en anglais et j'ai découvert un autre pays et un autre mode d'enseignement universitaire. L'accueil dans mon université étrangère s'est bien passé : les professeurs, les étudiants et l'administration étaient très à l'écoute et m'ont aidé dans de nombreux domaines."

Royaume-Uni


Joséphine V., L3 Droit, 1er semestre à University of Essex (2017/2018)
"J'ai pu rencontrer beaucoup de personnes très différentes venant de partout dans le monde, cela a vraiment ouvert mon horizon. Ensuite, j'ai également découvert le droit anglais qui, étant très différent du droit français, me permets de travailler sur des points n'étant pas évidents pour moi comme la synthèse, l'analyse et la recherche autonome. J'ai pu aussi améliorer mon anglais. Enfin, d'un point de vue personnel, j'ai appris beaucoup de choses sur moi. J'ai appris à être indépendante."

Mis à jour le 13 avril 2018